Wikio

L'écriture numérique comme dispositif

Romain propose d'articuler trois phases de travail sur deux supports différents. On comparerait une expérience de type ABC à une expérience de type AB avec par exemple :

  • A : On apprend aux participants à se servir d'un courrielleur
  • B : séance théorique sur A
  • C : manipulation d'un réseau social

Problème : si notre objectif est d'évaluer la qualité d'un enseignement, l'approche de Romain éclate les repères et rend l'évaluation plus difficile.

Mon idée est que nous pouvons varier les séquences dans la mesure où nous travaillons à des dispositifs d'écriture numérique. Le dispositif est un concept très utilisé dans les SIC aujourd'hui. Il provient de Foucault et permet de rendre compte notamment de la complexité de l'environnement d'interaction d'une personne utilisant un ordinateur, en terme de savoirs, de valeurs, etc. Pour moi, il y a ici un changement d'objectif : nous travaillons sur des dispositifs d'écriture, nous ne souhaitons pas en premier lieu montrer comment améliorer l'écriture : cet objectif est dérivé. En ce sens, la proposition de Romain est envisageable : nous pouvons donc varier les dispositifs même s'ils rendent plus difficile l'évaluation des influences.

Par contre, je n'ai pas compris pourquoi la proposition de Romain s'accorde particulièrement bien aux EPNs ?

precip/theorie/dispositif.txt · Dernière modification: 2012-02-23 14:11:59 (modification externe)
[unknown link type]Haut de page
GNU Free Documentation License 1.3
www.chimeric.de Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0