Wikio

Sécurité et vie privé (grand débat du CNRS) : responsabilité du chercheur

http://www.cnrs.fr/lesgrandsdebats/spip.phparticle2

Le CNRS a organisé le 29 mai dernier un débat de qualité sur le traçage et ses avatars. La vidéo (podcast-able) est toujours disponible sur le site du CNRS. Je l'avais dans mon disque dur depuis un moment, je viens de l'écouter. Prévoyez un long ménage, le débat dure une heure et demi !

Mon impression est que l'accent porte, avec raison, sur nos inquiétudes concernant une vie privée qui tend à se réduire de plus en plus face à des stratégies industrielles et gouvernementales qui complexifient fortement le rapport entre intimité et information.

Par rapport aux autres intervenants, seul l'informaticien invité montrait une certaine indifférence face aux conséquences de ses recherches. Ou bien il séparait la casquette de citoyen, celle du chercheur et celle du philosophe qu'il considère être un autre métier. Ou encore il considérait les ”'bonnes raisons” pour lesquelles une recherche de traçage démarre. Or comme cela a été justement dit par Meryem Marzouki, le problème ne réside pas dans les innovations individuelles. Car on est face à un traçage “de masse” de l'individu, avec des risques sur les usages futurs de ces technologies.

Je confirme cette tendance selon laquelle la majorité des chercheurs distingue à l'extrême les fonctions et dépendent de plus en plus des crédits accordés à telle ou telle recherche. Cependant, il y a aussi des informaticiens et des chercheurs qui ont conscience de leur responsabilité pour la société à venir : ne l'oublions pas !

Dans ce dabat, j'ai bien aimé les interventions de :

Photo : laverrue, James, I think your cover's blown!

fr/recherche/science/ethique/securite_vie_privee.txt · Dernière modification: 2012-02-23 14:24:27 (modification externe)
[unknown link type]Haut de page
GNU Free Documentation License 1.3
www.chimeric.de Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0