Wikio

Voir la page comme diaporama

Vie publique, vie privée

  • Privacy : lien entre la personne et les technologies de l'information.
  • Gestion des données à caractère personnel : [Loi informatique et libertés, 1978].
  • directive 97/66 du 15 décembre 1997 « concernant le traitement des données à caractère personnel et la protection de la vie privée dans le secteur des télécommunications »
  • Cf. la [Directive européenne, 2006] 2006/24/CE sur la conservation des données, du 15 mars 2006
  • Débat entre la commission des libertés civiles (6 à 12 mois) et le parlement (6-24 mois), cf. l'historique sur le site du parlement européen.

Nouvelle économie numérique

3 caractéristiques [Kessous et Rey, 2009] :

  1. économie de l'attention ;
  2. croissance du web relationnel ;
  3. collecte commerciale de l'information.

Économie de l'attention

  • Économie d'abondance informationnelle.
  • Le privilège de l'information n'est plus source de pouvoir dans les relations sociales.
  • Risque de surcharge informationnelle, information overload [CSCW Computed Supported Cooperative Work].
  • C'est l'économie de l'attention qui devient le bien rare, et non l'information.

Croissance du web relationnel

Avec le web 2.0 :

  • diffusion d'un état émotionnel ;
  • le contact est plus important que le contenu, c'est la fonction aphasique du langage [Jakobson] ;
  • le flux doit être continu.

La collecte commerciale

  • Les modèles de captation dénoncent la société de la consommation [Galbraith, 1989].
  • Opt-in : autorisation préalable explicite la collecte de données.
  • Opt-out : autorisation par défaut, intervention a posteriori pour supprimer les données.
  • Valeur de ces sites : les contenus issus de la collaboration des individus : préférences culturelles, sexuelles, politiques…

Vente de ces informations

  • Valorisation par la publicité ;
  • vente des informations sur ces données ;
  • vente des données elle-mêmes.

Rubriques sur la confidentialité des données personnelles

  • Transparence ?
  • Consultées ?
  • Comprises ?

Cf. [Directive européenne, article 29].

Adaptation des utilisateurs

[Madden et al., 2007] :

  • 47% des internautes américains auraient recherché des informations sur eux-mêmes en 2007 contre 22% en 2005, et tentent de les limiter.
  • 52% ont fait des recherches sur d'autres personnes connues d'eux.
  • 60% ne sont pas inquiets de la présence d'informations en ligne les concernant.
  • 10% d'internautes considèrent nécessaire à leur activité professionnelle de diffuser de l'information.

Apprentissage de l'identité numérique

  • Limiter la diffusion : remplissage minimal, informations erronées, effacement des cookies à la fin de la session…
  • Gestion de plusieurs boites de courriel en fonction des activités (commerce, amis, travail, rencontres…) en réduisant le spam.
  • Usage prudent des sites narratifs (lifeblogging), intimité dévoilée sans signaler l'identité civile.
  • Tester sa visibilité dans un moteur de recherche, multiplier les occurrences.

Ainsi, la réflexion sur la privacy permet une réflexivité de le façonnement de son identité publique.

L'exposition de soi

Pour [Kessous et Rey, 2009], la révision de la légalité actuelle doit pouvoir agir sur son image :

  • différencier notre image ;
  • permettre la gestion des “facettes” de soi ;
  • ne pas créer d'irréversibilité.

Le surveillant

La surveillance est [Bradwell et Gallagher, 2007] :

  • institutionnelle : état et entreprise ; espérance d'une régulation juridique efficace :
  • interpersonnelle : exposition risquée et volontaire des acteurs.

Surveillance interpersonnelle

  • subjectivation : extérioriser une capacité et non un statut ;
  • simulation : endosser une diversité de rôles, des facettes multiples plus ou moins réalistes.
  • accélération et diversification des signes identitaires : statut, photos, listes d'amis, préférences, avatars, pseudonymes…

L'exposition

  • Elle n'implique pas tous les publics.
  • Elle concerne un public visé. Ex. : les skyblogs s'adressent aux copains, non aux parents [Cardon et Delaunay-Teterel, 2007]
  • L'opposition privé / public ou fractalisation du privé et du public [Lange, 2007] ?
  • Exemple : YouTube : ne pas taguer ou avec un code connu d'un cercle limité permet pourtant de de révéler l'identité du producteur.

La communication privé-public

  • Les messages sont très personnels (type email), visibles dans le wall de facebook ou myspace.
  • La communication est interpersonnelle et multi-adressée, privée et publique.
  • Utilisation de sous-entendus, de private jokes, de significations implicites compréhensibles par un groupe seulement.
  • Rôle central de l'utilisateur-régulateur [Cardon, 2009].

Donnée personnelle, définition

Cf. directive 95/46/CE du 24 octobre 1995 (définition reprise par la loi Informatique et Liberté) : “toute information, concernant une personne physique identifiée ou identifiable (personne concernée) ; est réputée identifiable une personne qui peut être identifiée, directement ou indirectement, notamment par référence à un numéro d'identification ou à un ou plusieurs éléments spécifiques, propres à son identité physique, physiologique, psychique, économique, culturelle ou sociale”.

Donnée personnelle (2/2)

  • pour les internautes, une donnée personnelle implique un lien affectif qui les unissent à ces données [Lancelot Litgen, 2009, p. 57].

Pratiques jugées dangereuses

  1. collecte de données sensibles
  2. stockage non autorisé
  3. erreurs possibles dans les manipulations de données
  4. accès non autorisé
  5. envoi d'offres commerciales non autorisées
  6. utilisation des données par des tiers

Intentions et comportements

Cf. enquête d 1364 internautes, essentiellement masculin 78% et technophile [Lancelo Miltgen, 2009], face à un formulaire :

  • 33% donnent leur véritable identité
  • 14% mentent
  • les autres utilisent des pseudonymes ou ne répondent pas.
  • Raisons : 1. l'achat, 2. une newsletter, 3. un jeu concours.
  • 52% estiment que le risque est élevé, 33% très élevé.
  • En pratique, 1/3 révèlent leur identité.
  • Réticents, refus de se dévoiler : 24%

Références

  • CSCW Computed Supported Cooperative Work
  • Directive européenne, 1995
  • Directive européenne, article 29
  • Galbraith, 1989
  • Jakobson
  • Kessous et Rey, 2009
  • Loi informatique et libertés, 1978
  • Madden et al., 2007
fr/enseignement/2009-2010/com_multimedia/privacy.txt · Dernière modification: 2012-02-23 14:24:39 (modification externe)
[unknown link type]Haut de page
GNU Free Documentation License 1.3
www.chimeric.de Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0