Wikio

Voir la page comme diaporama

L'analyse du langage

Épistémè

  • configuration historique
  • définit les modalités de la connaissance et ses conditions de possibilité
  • ensemble de caractéristiques communes

Épistémè du langage

Foucault décrit deux épistémè :

  • épistèmé de l'Âge classique : lien étroit entre les choses et les mots (XVIIe-XVIIIe), fonction de représentation du langage. Analyse des richesses, histoire naturelle, grammaire générale. Savoir : accumulation encyclopédique de vérités.
  • le XIXe : Analyse indépendante des structures du langage : Signification. Apparition de nouvelles empiricités, de domaines de l'objectivité : travail, vie, langage. Économie politique, biologie, philologie. Savoir : produit de formations discursives assujetties à un régime de vérité.

Interprétation et formalisation

  • Saussure, Peirce, Husserl, Frege : s'assurer des formes logiques de la pensée, fondée sur le langage comme système de signes. Omniprésence des mathématiques comme techniques de formalisation.
  • Marx, Nietzche, Freud (Tramdeutung : de l'interprétation du rêve): critique, interprétation d'interprétations naturalisées, donnés sous la forme de signes naturels ou premiers. Absence de signifié originel. Méthodes critique d'interprétation.

Positivismes

  • Saussure : autonomie de la langue.
  • Durkheim : dépendance des faits sociaux vis-à-vis de déterminations externes.

Critique avec le sociolinguisme de Bakthine :

  • la linguistique, simple métaphysique du langage
  • les échanges verbaux traduisent l'appartenance des locuteurs au monde social.

Structuralisme

  • fonder une axiomatique des relations et codes immanents
  • économie de l'expérimentation, des protocoles de testabilité (sociologie, psychologie sociale)
  • règne de la grammaire, hégémonie du modèle du code
  • carré sémiotique de Greimas : effacement de la dimension pragmatique du sens
  • syntagmatique de la bande-image chez Christian Metz qui masque l'épaisseur narrative

Éviter le postulat d'une langue à déchiffre du réel.

Le langage, outil relationnel

  • Benvéniste : intérêt pour le discours comme réalisation concrète de la langue, acte de communication et d'énonciation avec locuteur, destinataire, temps et espace, rôle / position / place / image de soi.
  • Énoncé : conversion de la langue en discours.
  • Contenu informatif (présentation d'un état de choses) / / sens pragmatique (création d'une relation entre

interlocuteurs)

Pragmatisme

  • Le langage, activité sociale.
  • Austin, Searle : actes performatifs réalisé dans des circonstances adéquates, non pas seulement énoncés constatifs (sens dénoté).
  • Préexistence d'un cadre d'agir intersubjectif, finalité et régulation.
  • Coproduction du sens du message entre interlocuteurs.

La communication interpersonnelle 1/1

  • Goffman tente de décrire les rites d'interaction qui rendent possible les procédés de régulation.
  • Grammaire de la vie quotidienne.
  • Syntaxe, sémantique et pragmatique du comportement

La communication interpersonnelle 2/2

Intérêt pour la co-définition de la situation : cadre frame de l'interaction

  • refus de ce cadre
  • introduction de variantes key
  • recadrages (introduction de cadres secondaires)

La réalité sociale

  • Prévalence de la réalité sociale, lieu des traces d'une structuration sociale.
  • Les actes de langage constituent la réalité linguistique.
  • Bernstein (sociolinguiste) : le milieu social conditionne la maîtrise des codes linguistiques (restreints ou élaborés) qui conditionnent la réussite scolaire.
  • La langue a une fonction d'identité sociale et de reproduction.

Appartenance à un groupe

Pour Labov,la hiérarchie sociale et appartenance à un groupe :

  • prédéfinissent les usages du langage ;
  • configurent le cadre d'interaction ;
  • configurent les capacité de commutation switch de tactiques du locuteur.
  • Mise en place de méthodes : enquêtes, entretiens, jeux de rôles.

Références

  • J.-C. Soulages, S. Olivési, in “Introduction à la recherche en S.I.C.”, Stéphane Olivési (dir.), pp. 201-220, Presses Universitaires de Grenoble, 2007.
  • M.. Foucault, Les mots et les choses, 1966,
  • Goffman, 1974 : Les rites d'interaction.
  • Bernstein, 1973, Langage et classes sociales.
  • Labov, 1976, Sociolinguistique.
fr/enseignement/2009-2010/com_media_pub/analyse_langage.txt · Dernière modification: 2012-02-23 14:24:35 (modification externe)
[unknown link type]Haut de page
GNU Free Documentation License 1.3
www.chimeric.de Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0